boule


boule

boule [ bul ] n. f.
XIIIe; lat. bulla « bulle », puis « boule » creuse
1Corps sphérique. sphère. Rond comme une boule. Rouler comme une boule. Boule de pain : pain rond. ⇒ miche. Boule à thé. Boules Quies (marque déposée) :petites boules de cire qu'on met dans les oreilles pour s'isoler du bruit. — Boule de glace. Cornet à deux boules. Petite boule de viande. boulette. Boules puantes. Boule de neige. Bataille de boules de neige. Loc. Faire boule de neige : augmenter de volume en roulant; fig. et abstrait grossir. Boule d'amortissement : ornement couronnant un pilier, une balustrade, une rampe d'escalier. Boule de cristal d'une voyante. Loc. fam. Avoir une boule dans la gorge, une sensation de gêne à avaler, accompagnant une forte émotion. — Mar. Boule de signaux, servant à faire des signaux sur les côtes ( 1. bombe) . Boule de marée, hissée à l'entrée d'un port pour signaler aux navires que la marée leur permet d'entrer.
Région. (Belgique) Bonbon. Cour. Boule de gomme : bonbon de gomme. Mystère et boule de gomme.
2EN BOULE : en forme de boule. Des arbres taillés en boule. Géol. Érosion en boule, qui forme des blocs arrondis. — Un chat roulé en boule. Tomber en boule ( roulé-boulé) . Loc. fig. et fam. Être, se mettre en boule, en colère. ⇒ rogne. Avoir les nerfs en boule : être énervé, furieux. ⇒ pelote.
Ellipt Col boule : col roulé très large.
3Corps plein sphérique de métal, de bois, d'ivoire, qu'on fait rouler dans certains jeux. aussi 1. bille. Boule de billard; fig. tête chauve ou rasée. Boule de pétanque, de bowling, de croquet. Jeu de boules (boule lyonnaise et pétanque). Jouer aux boules ( bouliste, boulomane; boulisme) . Petite boule. cochonnet. Boule de loto. Jouer à la boule : sorte de roulette, jeu de hasard, dans les casinos.
4Fig. et fam. La boule : la tête. Perdre la boule : devenir fou, s'affoler, déraisonner. Avoir la boule à zéro : être complètement rasé. Loc. Coup de boule : coup donné de la tête.
5Fam. Avoir les boules : en avoir assez, être énervé (cf. Avoir les glandes). « déjà, à l'école, ça lui foutait les boules de voir des caves s'attaquer à plus faible qu'eux » (Pennac).
⊗ HOM. Boulle.

boule nom féminin (latin bulla, bulle d'eau) Sphère pleine, de matière quelconque : Boule de bois, de neige. Objet en forme de sphère : Boule de rampe d'escalier. Populaire. Tête. En Belgique, bonbon à sucer. Cuisine Ustensile, en métal perforé ou grillagé, dans lequel on fait cuire ou infuser diverses substances. Géographie Bloc de roches cristallines, aux formes ovoïdes, isolé par l'altération, qui progresse le long de diaclases. Géométrie Ensemble des points intérieurs à une sphère. Jeux Jeu de hasard, pratiqué au casino par des joueurs misant sur des numéros ou des chances simples (pair, impair, rouge, noir, passe, manque) désignés par une boule qui, lancée, se loge en fin de course dans l'un des 9 trous numérotés d'un plateau incurvé. Mathématiques Partie d'un espace métrique (E, d), formée des éléments de E dont la distance à un point fixe a est majorée par un réel positif donné r. (La boule est fermée ou ouverte selon que d (a,u) ≤ r ou d(a,u) \< r, u étant un élément de E. Dans R, les boules ouvertes sont ]a r, a+ r[ ; les boules fermées [a r, a + r].) Pêche Sphère d'acier destinée à améliorer la flottaison du chalut. Politique Signe conventionnel d'adoption ou de rejet d'un vote dans certaines assemblées. Sports Sphère en bois, ferrée, en métal, mais non plombée, dont on se sert dans certains jeux. ● boule (citations) nom féminin (latin bulla, bulle d'eau) Horace, en latin Quintus Horatius Flaccus Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C. Totalement indépendant, boule lisse… In seipso totus teres atque rotundus… Satires, II, 7, 86 Commentaire C'est la définition du sage dans la philosophie stoïcienne. Il ne demande rien aux objets extérieurs ; c'est une boule sur laquelle glissent les événements. ● boule (expressions) nom féminin (latin bulla, bulle d'eau) Avoir une boule sur l'estomac, dans la gorge, éprouver une gêne physique par l'effet d'une mauvaise digestion, de l'angoisse. Populaire. Avoir les boules, être angoissé, mal à l'aise, déprimé. Familier. Avoir les yeux en boules de loto, avoir de gros yeux proéminents. Boule puante, attrape répandant une odeur nauséabonde. Familier. Être, se mettre en boule, se mettre en colère. Faire boule de neige, prendre de l'ampleur, s'étendre. Populaire. Foutre les boules, faire peur à quelqu'un ou le déprimer. Familier. Perdre la boule, devenir fou, ou perdre son sang-froid. Se rouler en boule, se ramasser sur soi-même. Boule d'amortissement, sphère qui couronne certains éléments, comme une lanterne de dôme, un pilastre de rampe d'escalier. Boule de feu, phénomène lumineux qui accompagne une explosion nucléaire dans l'atmosphère. Vente à la boule de neige, système de vente prohibé par la loi, qui consiste à faire de chaque client éventuel un revendeur bénévole. Boule roulante, boule de commande, boule située sur le clavier de certains micro-ordinateurs (portables notamment) et que l'on fait tourner dans son logement pour commander la manœuvre d'un curseur sur l'écran. Avoir la boule, avoir l'avantage de jeter sa boule le premier. Venir à l'appui de la boule, pousser la boule de son partenaire pour la rapprocher du but. ● boule (synonymes) nom féminin (latin bulla, bulle d'eau) Mathématiques. Partie d'un espace métrique (E, d ) , formée des...
Synonymes :

boule
n. f.
d1./d Objet sphérique. Rond comme une boule. Boule de neige.
Fig. Faire boule de neige: s'amplifier.
|| Se mettre en boule: se pelotonner en une attitude défensive (animaux); fig., Fam. se mettre en colère.
d2./d MATH Volume intérieur d'une sphère.
d3./d Corps sphérique de dimension variable utilisé dans certains jeux. Jeu de la boule: jeu de hasard, à 9 numéros. Jeu de boules: jeu d'adresse qui consiste à placer des boules le plus près possible d'un but.
Boule de billard, boule de loto.
(Maurice) Boule casse-côte: jeu d'enfant consistant à se viser les uns les autres avec une balle de tennis.
d4./d Boule-de-neige: nom cour. de l'obier; (Afr. subsah.) chou-fleur.
d5./d Fam. Tête.
Fig. Perdre la boule: déraisonner.
d6./d (Afr. subsah.) Morceau de pâte de féculents de forme sphérique, qui constitue dans plusieurs pays la base de l'alimentation.
Manger la boule et la sauce, à la manière africaine.
(oc. Indien) Boule de riz: riz aggloméré en forme de boule.
d7./d (Belgique, Luxembourg) Pelote (sens 2). Boule de ficelle, boule de laine.
d8./d (Belgique) Chapeau boule: chapeau melon.

⇒BOULE, subst. fém.
I.— A.— Objet naturel ou façonné, creux ou plein, de forme sphérique. Boule de cristal; boule de billard; jeu de boules.
SYNT. 1. Boule + prép. de (rarement à ou en) + subst. sans art., indiquant a) la matière : boule de cire, de cristal, de neige, de pain, de gomme; b) l'attache ou le fonctionnement : boule de billard, de balustre, de bâton, de stalle; c) l'origine : boule de Nancy; d) la destination : boule à thé; e) le contenu : boule d'eau chaude. 2. Boule + subst. avec art. en fonction d'appos. : la boule du monde. 3. Boule + adj. indiquant a) une qualité : boule blanche, noire, puante; b) l'origine : boule américaine; c) la fonction : boule colorante. 4. Subst. + prép. de ou à + boule indiquant le rôle joué par la boule : jeu de boules, ferrure à boules.
B.— Emplois spéc.
1. JEUX
a) Boule de neige; bataille de boules de neige.
Loc. fig. Faire (la) boule de neige. S'accroître progressivement comme une boule de neige qui augmente de volume en roulant (p. ex. pour former le corps d'un bonhomme de neige) :
1. Comparons les salaires aux bénéfices! ... (...), ce reste, il sert au bourgeois à consolider et à accroître son pouvoir! ce qu'il n'utilise pas pour son bien-être, pour son luxe, il en constitue des capitaux, qu'il investit dans d'autres affaires, et qui font boule de neige.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 157.
Faire la boule de neige. Avoir un effet d'accroissement :
2. ... je suis devenu plus gueux qu'en aucun temps, car, hélas, commandant, cette maison ou ces maisons ont fait la boule de neige, et ont augmenté ma dette qu'un jour ou l'autre le succès doit payer.
BALZAC, Correspondance, 1839, p. 643.
COMM. Vente à la boule de neige. Système de vente au détail, prohibé par la loi, qui promettait à chaque client le remboursement de tout ou partie de son achat s'il réussissait à faire acheter à d'autres personnes un certain nombre d'objets identiques.
b) Jeu de la boule. Jeu de hasard très voisin de la roulette.
c) Jeu de boules. Jeu qui consiste à lancer des boules le plus près possible d'un but.
P. méton. Lieu où l'on joue aux boules.
Loc. Avoir la boule. Avoir l'avantage de jeter le premier sa boule. Tenir pied à boule. Tenir le pied à l'endroit où la boule s'est arrêtée, au fig. tenir ferme. Laisser rouler la boule, au fig. ne pas s'inquiéter.
d) Boule puante. Petite boule qui contient un liquide répandant une odeur nauséabonde. Lanceur de boules puantes dans les salons (BLOY, Journal, 1892, p. 61).
2. Boule blanche, boule noire
a) [Dans certains jeux] La boule blanche fait gagner, la boule noire fait perdre.
Au fig., loc. La boule noire lui tombe toujours. Le sort lui est défavorable. Il attrape toujours la boule noire. C'est toujours sur lui que tombent les mauvais traitements.
b) Boules qui selon un système conventionnel permettaient d'exprimer un choix, une appréciation.
[Dans un scrutin] La boule blanche approuvait, la boule noire rejetait. Déposer sa boule dans l'urne.
[Dans un examen] La boule blanche donnait une appréciation favorable, la boule noire une appréciation défavorable et la boule rouge l'appréciation intermédiaire :
3. Mon fils a eu hier matin, à midi huit minutes, vingt-et-un ans comptés; il est docteur à quatre boules blanches. Maître Blazius je vous présente maître Bridaine, curé de la paroisse; c'est mon ami.
Maître Blazius, saluant.
A quatre boules blanches, seigneur! littérature, botanique, droit romain, droit canon.
MUSSET, On ne badine pas avec l'amour, 1834, p. 6.
3. Techn. diverses.
ARCHIT. Une boule de balustre, une boule d'amortissement. Ornement de forme sphérique ou ovoïde terminant certaines décorations :
4. ... ce que je préférais, c'était deux boules de pilastres qu'on apercevait derrière les rideaux et que je considérais comme des têtes de pantins avec lesquels il était défendu de jouer.
JACOB, Le Cornet à dés, 1923, p. 155.
Boule à gibecière. Heurtoir de porte cochère. Boule de stalle. Boule qui couronne le poteau de face d'une écurie. Ferrures à boules. Fiches, paumelles, pivots ornés de boules.
MINES (et CARR.). ,,Corps sphérique en fonte de 15 à 20 cm de diamètre, utilisé pour barder les blocs extraits du front de masse`` (NOËL 1968).
ART CULIN. et ARTS MÉN.
a) Boule. Synon. de boulette :
5. En fait ils hésitent sur les moyens de tuer le platane du musée Galliera ou de jeter une boule empoisonnée au chien du boucher de la rue Bizet.
GIRAUDOUX, La Folle de Chaillot, 1944, p. 72.
b) Boule américaine. Boule hermétiquement fermée servant à faire du bouillon concentré. Boules à légumes, à riz, à thé. Boules creuses métalliques ou en porcelaine, percées de trous, servant à faire infuser certains aliments ou certaines plantes.
c) Boule d'eau chaude. Bouillotte :
6. De plus j'étais gelé, malgré boule d'eau chaude et amoncellement de couvertures.
GIDE, Journal, 1908, p. 261.
Boule colorante. Petite boule d'oignon brûlé, de caramel, etc., qu'on met à fondre dans le bouillon et dans certaines sauces pour les teinter.
MAR. Boule de signaux. Sphère en toile peinte servant aux signaux à grande distance. Boule horaire. Signal horaire composé d'une boule qui glisse le long d'un mât placé sur un édifice ou sur une tour.
PHARM. Boule de gomme. Bonbon à base de gomme arabique et de sucre cuit.
Boules de Nancy ou boules de Mars ou boules d'acier. Ancien remède employé contre les contusions. Eau de boule. Infusion obtenue en dissolvant ces boules dans l'alcool.
C.— [P. anal., plus ou moins approximative, de forme]
1. Littér. Boule de feu. La foudre. Boule du monde. La terre :
7. Toute la boule du monde tourne sous mes pieds avec sa charge d'arbres, de fermes, de fusils et d'étoiles.
GIONO, Un de Baumugnes, 1929, p. 214.
2. Familier
a) La boule. La tête. Rien dans la boule, mais un cœur d'or (R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Consultation, 1928, p. 1079) :
8. ... je débarquai trois semaines plus tard à New-York, la tête encore enflée et enveloppée d'un pansement qui faisait ressembler ma boule à celle mirobolante de Je Sais Tout, le précurseur de Bibendum ou du Bébé Cadum dans la famille des macrocéphales, ...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 263.
Une boule de billard. Une tête chauve; p. méton. un homme chauve.
Au fig. Perdre la boule. Perdre la tête :
9. ... mais à présent toute notion de justice me paraît s'en aller de ce monde. On perd la boule.
FLAUBERT, Correspondance, 1879, p. 248.
b) Une personne grosse et replète :
10. La femme, une de celles appelées galantes, était célèbre par son embonpoint précoce qui lui avait valu le surnom de Boule de suif. Petite, ronde de partout, grasse à lard, avec des doigts bouffis, étranglés aux phalanges, pareils à des chapelets de courtes saucisses, avec une peau luisante et tendue, une gorge énorme qui saillait sous sa robe, elle restait cependant appétissante et courue, ...
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Boule de suif, 1880, p. 122.
Rem. On dit aussi plus explicitement : une personne ronde comme une boule.
3. Emplois divers.
BOT. Boule de neige (cf. neige).
JEUX. Boules de loto. Petits cylindres en bois utilisés à ce jeu. Au fig. Yeux en boules de loto. Yeux ronds et proéminents :
11. Il [Letondu] s'était avancé vers la porte, à ce point suave, lui-même, par ses yeux en boules de loto et le grimacement contorsionné de sa bouche, que le prudent Boudin avait regagné sa loge in summa diligentia.
COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-cuir, 1893, p. 101.
ARTS MÉN. Boule à repriser. Objet sphérique ou ovoïde en bois ou en ivoire destiné à tendre un morceau de tissu, un bas, une chaussette pour effectuer plus commodément une reprise.
MILIT., arg. Boule de pain. Miche de pain :
12. Il [le polytechnicien] compte les hommes comme il compterait des boules de pain ou des obus. Il est vrai que la boule de pain est à peine un être, et que l'obus n'est pas du tout un être, ...
ALAIN, Propos, 1927, p. 735.
Boule (de son). Pain de munition (ESN. 1965).
MODE :
13. Un homme à longue barbe grise, vêtu d'une redingote recousue à la ficelle, paraissait craindre le froid aux cheveux : son chapeau boule lui venait aux oreilles.
HAMP, Vin de Champagne, 1909, p. 215.
SP., fam. Ballon de football :
14. Qu'est-ce que tu en penses : avant de s'en aller, si on tapait un peu dans une boule? Il y en a une de libre, là-bas.
MONTHERLANT, Les Olympiques, 1924, p. 303.
TECHNOL. Boule.
a) Petite enclume de chaudronnier, de ferblantier et de tôlier.
b) Masse de fer dont l'orfèvre se sert pour planer.
c) Outil d'opticien pour façonner les verres concaves.
d) Outil de fleuriste pour gaufrer les corolles et les pétales des fleurs artificielles.
D.— Au fig.
MATH. ,,Ensemble des points d'un espace dont la distance à un point de ce dernier est, au plus, égale à un nombre réel positif donné`` (Lar. encyclop.).
MÉD. Avoir une boule dans la gorge, dans l'estomac, avoir la boule de gorge. Éprouver une sensation de gêne au niveau du pharynx en raison d'une maladie ou d'une forte émotion. Une boule dans le cou l'empêchait de respirer (R. ROLLAND, Jean-Christophe, Le Matin, 1904, p. 146).
Boule hystérique. Symptôme subjectif, éprouvé par les hystériques au début d'une attaque, d'avoir une boule qui comprime le thorax et le cou :
15. Certaines parties pour violoncelle de Schumann l'avaient positivement laissé haletant et étranglé par l'étouffante boule de l'hystérie; ...
HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 273.
II.— P. méton.
A.— Forme (plus ou moins) sphérique que prend un être ou une chose ou qu'on lui donne. En boule. En forme de boule. Un arbre fruitier taillé en boule, en pyramide ou en quenouille (MAETERLINCK, La Vie des abeilles, 1901, p. 276)
Rouler, mettre (une chose) en boule. Donner à une matière malléable la forme d'une boule (boule de papier, de mie de pain) :
16. On [les blaireaux] bat les environs, on coupe les fougères, on ramasse les herbes sèches et les chaumes épars. On roule tout cela en Boule avec ses pattes, comme de petites bottes de foin, on le traîne à son terrier.
PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 89.
GÉOL. Désagrégation en boules. Processus d'altérations des roches cristallines compactes par les agents atmosphériques, qui donne à ces rochers une forme sphérique.
[P. anal. de forme] Avoir des muscles en boule. Avoir des muscles saillants et gonflés :
17. Un gros barbu fit un pas en avant; il était nu jusqu'à la ceinture et noir, avec des muscles en boule et une chaînette d'or autour du cou.
SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, p. 85.
B.— Emploi pronom. (se rouler en boule) ou attribut (être en boule etc.).
1. [En parlant d'un animal p. ex. du blaireau dans son sommeil] Se rouler en boule. Se blottir, se pelotonner dans un état de bien-être :
18. Tu as construit ta paix à force d'aveugler de ciment, comme le font les termites, toutes les échappées vers la lumière. Tu t'es roulé en boule dans ta sécurité bourgeoise, tes routines, les rites étouffants de ta vie provinciale, tu as élevé cet humble rempart contre les vents et les marées et les étoiles.
SAINT-EXUPÉRY, Terre des hommes, 1939, p. 148.
2. [En parlant du hérisson] Se pelotonner dans une attitude de défense.
P. ext. et au fig., fam. [En parlant d'une pers.] Se mettre, se rouler, être en boule. Adopter (avoir adopté) une attitude qui consiste à se ramasser sur soi pour se défendre ou attaquer :
19. Comment veux-tu que cette petite ait de l'épanchement pour un hérisson comme toi? Elle ne sait par où te dorloter, tu es toujours en boule.
E. AUGIER, Le Gendre de Monsieur Poirier, 1854, I, 3, p. 231.
Mettre en boule. Mettre en colère :
20. La sage-femme énorme et blousée mettait les deux drames en scène, au premier, au troisième, bondissante, transpirante, ravie et vindicative. Ma venue la mit en boule. Elle qui tenait son public en main depuis le matin, vedette.
CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 372.
Loc. Avoir les nerfs en boule, avoir l'air en boule, être en boule. Être énervé, en colère :
21. Sainte-Beuve animé, avec un pli de passion au front, le visage en boule, froncé, s'avance sur lui; ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1863, p. 1272.
Prononc. :[bul]. Enq. :/bul/.
Étymol. ET HIST. — 1. Ca 1175 bole « massue » (Renart, éd. M. Roques, 7079); 2. 3e quart du XIIIe s. [date du ms.] mie une bole « pas une bulle » c'est-à-dire « pas la moindre chose » (A. DE BERNAY, Alexandre, 522, 30 dans T.-L., leçon isolée du ms. H [cf. éd. B. Edwards et A. Foulet, vol. VII, p. 75, var. branche IV, 900]); 3. 1330-32 boule « objet sphérique » (GUILLAUME DE DIGULLEVILLE, 11842 dans T.-L.); 4. 1798 désigne la tête (Pièces du procès d'Orgères dans ESN.).
Du lat. class. bulla « bulle d'eau; objet sphérique ».
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 408. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 672, b) 2 651; XXe s. : a) 2 226, b) 2 654.
DÉR. Bouleté, ée, adj. Numism. Lettres bouletées. Lettres terminées en boule (LITTRÉ, Lar. 19e Suppl., Lar. encyclop.). [bulte]. 1re attest. 1872 (LITTRÉ Additions); dér. de boule par l'intermédiaire d'un verbe bouleter dont il représente le part. passé employé comme adj. (cf. bouletage ,,pose de boules aux cornes des bœufs`` [Lar. 19e] qui suppose également un type bouleter), suff. -eter.
BBG. — Au jardin des loc. fr. Vie Lang. 1963, p. 515. — DARM. Vie 1932, p. 52, 111, 164. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 270. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 149. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 70. — MIGL. 1968 [1927], p. 180. — ROMMEL (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 36. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 85, 137, 145, 264, 269, 293. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 33, 135, 221, 374. — SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 120. — SCHUCHARDT (H.). Romanische Etymologien. 2. Sitzungsberichte der philosophisch-historischen Klasse der kaiserlichen Akademie der Wissenschaften. 1899, t. 141, n° 3, p. 128. — TARDIEU (C.). Boules, quilles, bowling ... Paris, 1960, pp. 2-15. — TREMAUD (H.). Les Fr. jouent aux quilles ... Paris, 1964, pp. 54-59.

1. boule [bul] n. f.
ÉTYM. 1330; fin XIIIe, « bulle »; v. 1175, bole « massue »; du lat. bulla « bulle d'eau; objet sphérique ». → 1. Bulle.
1 Forme sphérique; objet (non spécifié) de cette forme. || Il ramassa ses affaires et en fit une boule. || Il a vu une boule enflammée passer dans le ciel. || Le soleil semble être une boule de feu. || Rond comme une boule. || Rouler comme une boule. || Objets en forme de boule. Balle, ballon, bille, bombe, boulet, boulette, bulle, globe, pomme, sphère.
0.1 Nous imitons, horreur ! la toupie et la boule
Dans leur valse et leurs bonds (…)
Baudelaire, les Fleurs du mal, CXXVI, « Le voyage ».
0.2 (…) cette partie de balle (…) ce plaisir des petits chats qui sautent après des boules de papier.
Maupassant, Fort comme la mort, éd. 1889, p. 201.
0.3 En effet, un ballon, porté comme une boule au sommet d'une trombe, et pris dans le mouvement giratoire de la colonne d'air, parcourait l'espace avec une vitesse de quatre-vingt-dix milles à l'heure, en tournant sur lui-même, comme s'il eût été saisi par quelque maelström aérien.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 3.
REM. Dans les syntagmes comme boule d'eau, etc. le mot possède à la fois la valeur générale et la valeur spéciale, → ci-dessous, 3.
Rond comme une boule, en parlant d'une personne. || Boule de graisse.Boule de suif (titre d'un conte de Maupassant) : personne grosse.
1 Les pieds sur une boule d'eau brûlante, le corps enveloppé en une fourrure dont la caresse velue et fine, immobile et douce, la réchauffait à travers sa robe (…)
Maupassant, Notre cœur, II, VI, p. 187.
Méd. || Boule d'œdème : infiltration de forme globulaire succédant à l'injection d'un liquide dans le derme ou l'hypoderme.Fam. Avoir une boule dans la gorge, une sensation de gêne au niveau du larynx, accompagnant souvent une forte émotion.
Boule hystérique : sensation éprouvée par les hystériques au début d'une attaque ou comme symptôme isolé, d'avoir une boule qui comprime leur cou et leur thorax.
En boule : en forme de boule. || Des arbres taillés en boule. Bulteau.Un arbre en boule. || Vu l'arbre en boule ?, dans le langage militaire, pour un repérage.Géol. || Érosion en boule, qui aboutit à la formation de blocs arrondis.Un chat roulé en boule. || Hérisson qui se roule en boule ( Volvation). || Tomber en boule. Bouler; roulé-boulé. || Se mettre, se rouler en boule. Blottir (se), bouter (se), pelotonner (se). || Mettre en boule. Conglober. || Rouler ses vêtements en boule.
1.1 (…) l'objet, pourtant remarquable, était roulé en boule dans un coin (…)
A. Robbe-Grillet, Souvenirs du triangle d'or, p. 160.
Géol. || Désagrégation en boule des roches cristallines.
Fig., fam. || Mettre qqn en boule.Avoir les nerfs en boule : être énervé, furieux. Pelote (en).Se mettre en boule, en colère.
2 Qu'est-ce que tu as ? Tu as l'air malade. Tes nerfs sont en boule (…)
A. Maurois, Terre promise, XLII, p. 287.
Une boule de… : une quantité (d'une matière) de forme grossièrement sphérique. || Petite boule de viande. Boulette. || Boule de glace. || Cornet de glace à deux boules. || Boule d'aliments mastiqués. 2. Bol. || Une boule de cire, de cheveux. || Un pull usé, couvert de petites boules de laine ( Boulocher). || Le mercure se répand sur une surface en formant de petites boules. || Il reste des boules de farine dans la pâte ( Grumeau). || Boule de sureau.
Régional (Belgique). || Boule de savon : pain (rond) de savon.
Boule de neige [buldənɛʒ]  : neige pressée en sphère. || Bataille de boules de neige.Fig. Faire (la) boule de neige : prendre une importance de plus en plus grande, et de plus en plus rapidement. Grossir.
3 (…) il (le bourgeois) en constitue des capitaux, qu'il investit dans d'autres affaires et qui font boule de neige.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 218.
4 Eh ! mon Dieu ! un article circule…, on en parle…, cela finit par faire la boule de neige ! Et qui sait ? qui sait ?
Flaubert, Mme Bovary, p. 235.
Vente à la boule de neige, dans laquelle il est convenu que l'acheteur se fait rembourser au moins une part de la marchandise s'il en place à son tour une certaine quantité. || Le système de la vente à la boule de neige est illicite.
Boule de feu : pivoine.Boule d'or : trolle.
En appos. Vx ou régional (Belgique). || Chapeau boule : chapeau melon.
2 Math. Ensemble des points d'un espace métrique dont la distance à un point donné de l'espace est inférieure (boule fermée) ou strictement inférieure (boule ouverte) à un nombre réel positif donné. || Boule dans l'espace euclidien de dimension 3. || Si l'espace est un plan euclidien, la boule est un disque.
3 Objet (spécifié) de forme sphérique. a (Objets artificiels). || Les boules d'un boulier. || La boule d'un bilboquet. || Boule d'une canne, d'une épée. Pomme, pommeau. || Boule d'amortissement : ornement couronnant un pilier, une balustrade, une rampe d'escalier. || Une boule de balustre, de pilastre.La boule de cristal d'une voyante.
Boule blanche, rouge, noire : boule qui dans certains votes, certains systèmes d'appréciation, permet de donner son avis. || Déposer sa boule dans l'urne.Vx. || « Oscar passa ses derniers examens à boules blanches » (Balzac), en obtenant une appréciation favorable. — ☑ Fig. et vx. La boule noire lui tombe toujours : il joue de malchance. || Boule à repriser. Quasi syn. : œuf (à repriser). || Boule de loto : jeton cylindrique, portant un nombre, et que l'on tire au sort au loto. — ☑ Fig. Avoir des yeux en boule de loto, ronds et exorbités.
(1890, in D. D. L.). || Boule puante : petite sphère qui en se brisant répand un liquide d'une odeur fétide. || Les écoliers lançaient des boules puantes pendant le cours.
5 Nous lançions déjà des boules puantes aux filles tous les deux quand vous ne songiez pas encore à venir au monde, cher bébé.
J. Anouilh, la Répétition, p. 107.
Boule d'eau, d'eau chaude. 1. Bouillotte, 2.; → ci-dessus, cit. 1.
Boule à thé : petit appareil formé de deux hémisphères dans lequel on met les feuilles de thé avant de les plonger dans la théière. Vx. || Boule à légume, à riz (analogues).
Mar. || Boule de signaux, servant à faire des signaux sur les côtes ( Bombe, ballon). || Boule de marée, hissée à l'entrée d'un port pour signaler aux navires que la marée leur permet d'entrer.
Absolt. Techn. Petite enclume ronde.Masse de métal courbe (utilisée pour planer, en orfèvrerie).Outil à tête ronde.
Boules Quies [bulkiɛs] (marque déposée) : petites boules de cire que l'on se met dans les oreilles pour s'isoler du bruit. || Mettre des boules Quies.
6 (…) il a fabriqué des boules « Quies » avec de la mie de pain enduite de gras de gamelle.
J. Cau, la Pitié de Dieu, p. 124.
7 Qu'est-ce qui t'a pris ? Tu n'avais pourtant pas ces boules Quiès que tu viens d'enfoncer dans tes oreilles. Tu l'as bien entendu, le cher monsieur !
Yanny Hureaux, la Prof., p. 65.
Boule de pain. Miche. || Boule de son.Absolt. Pain en forme de boule.
Boule militaire. || Donnez-moi trois baguettes et deux boules. aussi 1. Boulot (pain boulot).
Boule de gomme : bonbon à base de gomme (→ Gomme, cit. 3).Loc. fam. Mystère (cit. 13.1) et boule de gomme !
Vx. || Boule de Nancy, boule d'acier : médicament contre les contusions. || Eau de boule : alcool contenant ces boules dissoutes.
Absolt. Régional (Belgique). Bonbon à sucer (souvent, bonbon acidulé).Syn. fam. : chique.(Afrique noire). Morceau de pâte (manioc, mil, sorgho…) façonné en boule.Syn. : boule de pâte.Loc. Manger la boule et la sauce : manger à l'africaine.
b (Objets naturels). Baie sphérique. || Les boules du gui, du chèvrefeuille. || Les boules rouges du houx.
Fam. || Boule; boule d'amour : testicule. Balle.
8 Ce jour-là (avant-hier lundi) mon kellak me frottait doucement, lorsque étant arrivé aux parties nobles, il a retourné mes boules d'amour pour me les nettoyer, puis continuant à me frotter la poitrine de la main gauche, il s'est mis de la droite à tirer sur mon vi (sic).
Flaubert, Correspondance, t. I, Pl., p. 573.
9 Par-dessus ce marché, j'ai eu une orchite, tout comme un grand, à la suite d'une chute sur mes petites boules qui se mirent à grossir énormément et gardèrent, par la suite, une allure bien laide.
Henri Calet, la Belle Lurette, p. 55.
Fam. || Les boules : glandes, ganglions.
Loc. fig. (v. 1980). Avoir les boules (ou les glandes) : en avoir assez, être énervé. || Ça me fout les boules ! || Oh ! les boules !
4 Corps plein sphérique de métal, de bois, d'ivoire, qu'on fait rouler dans certains jeux. aussi Bille. || Boule de pétanque, du jeu de quilles, de bowling, de croquet, de passe-boule. || Boule de billard. Bille.
Spécialt. a Fam. (Sports). Ballon de football. Balle, ballon. || Passe-moi la boule !
10 Pourtant, au croisement de la route de l'Opéra, quelques gosses jouaient à la balle. Ils reconnurent Antoine et lui lancèrent la boule avec déférence.
René Fallet, le Triporteur, p. 24.
b N. f. plur. || Boules : exercice, jeu d'équipe et de plein air qui consiste à lancer et faire rouler sur le sol des boules de bois ou de métal, de telle sorte qu'elles se rapprochent le plus possible d'un but matérialisé par une boule plus petite (cochonnet). → Boulodrome, cit. 1. || Jeu de boules (boule lyonnaise, pétanque). || Jouer aux boules ( Abuter, piéter, pointer, poquer, tirer). || Joueur de boules. Bouliste, boulomane. || Équipe de joueurs de boules : triplette. || Concours de boules. || Il passait tous ses dimanches après-midi à jouer aux boules sur la place.
Jeu de boules : lieu où l'on pratique ce jeu. Boulingrin (étym.), boulodrome.
11 Attaché dessus vous, comme un joueur de boule
Après le mouvement de la sienne qui roule.
Molière, l'Étourdi, IV, 4.
c (1763, in D. D. L.). Jeu de hasard des casinos, voisin de la roulette. || Jouer à la boule.
(1953). Loc. fig. Fam. Rentrer dans ses boules, retrouver ses boules, sa mise. — ☑ Remonter les boules de qqn, remonter ses boules : (se) refaire (au jeu); (faire) gagner de l'argent.
d Loc. fig. Vx. Laisser rouler la boule : ne pas s'inquiéter.
Vx. Faire quelque chose boule à vue, à boule vue (ou à boulevue), à coup sûr, précipitamment.
5 (1798, Procès d'Orgères). Fig., fam. te; crâne. Avoir la boule à zéro : être complètement rasé. — ☑ Une boule de billard : une tête chauve, et, par ext., un homme chauve.
Loc. pop. Coup de boule : coup de tête (pour attaquer, faire mal), Céline, in Cellard et Rey.
(Visage).Avoir une bonne boule, une bonne tête, un air sympathique. Bille, balle, bouille.
(Siège de l'intelligence). || N'avoir rien dans la boule. — ☑ (1819, in D. D. L.). Perdre la boule : devenir fou, s'affoler, déraisonner.
DÉR. et COMP. Boule-de-neige, 1. bouler, boulet, boulette, bouleux, boulier, bouliste, boulocher, boulodrome, boulomane, boulon, 1. boulot, boulu, boulure, sabouler.
HOM. Boulle.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boule — 1. (bou l ) s. f. 1°   Corps rond en tous sens. Boule de bois, de cuivre, d ivoire.    Dans un langage à la fois poétique et familier, la terre. •   Jeté sur cette boule, Laid, chétif et souffrant, BÉRANG. Vocation..    Par extension. Une boule… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Boulê — Boulè  Pour les articles homophones, voir Boulay, Boulet et Boulé. Dans les cités de la Grèce antique, la Boulè (en grec ancien Βουλή aussi transcrit Boulê) est une assemblée restreinte de citoyens chargés des affaires courantes de la cité.… …   Wikipédia en Français

  • boule — BOULE. s. fém. Corps sphérique, corps rond en tout sens, servant à divers usages, soit pour le jeu, soit pour l ornement. Boule de bois. Boule d ivoire. Une boule à jouer au mail. Une boule de mail. Une boule à jouer aux quilles. f♛/b] On dit d… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Boulé — Saltar a navegación, búsqueda Areópago desde la Acrópolis En las ciudades de Grecia Antigua la Boulé (en griego Βουλή, también trascrito por Bulé) era una asamblea restringida de ciudadanos encargados de los asuntos corrientes de la ciudad. Su… …   Wikipedia Español

  • boule — BOULE. sub. fem. Corps rond en tout sens, ou, spherique. Boule de bois. boule d yvoire. boule de verre. boule de quilles. jeu de boule. joüer à la boule. c est un bon joueur de boule. du chevrefueille, du myrthe taillé en boule. une boule de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Boule — 〈[ bu:l] n.; od. s, s oder f. 10; unz.〉 frz. Kugelspiel (ähnlich dem Boccia) [frz., „Kugel“] * * * Boule [bu:l ], das; [s], auch: die; [frz. boule = Kugel < lat. bulla, ↑ 2Bulle]: dem Boccia ähnliches französisches Kugelspiel. * * * I Boule …   Universal-Lexikon

  • BOULE — (Gr. Βουλή), in ancient Greece, a state council; in Ereẓ Israel a city council which played an important role during and after the Second Temple period. One of the Hellenistic institutions established in cities founded by Herod and his sons, the… …   Encyclopedia of Judaism

  • Boule — (fr. Kugel) bezeichnet: ein Geschicklichkeitsspiel bzw. die offiziellen Kugelsportarten, siehe Boule Spiel eine Variante des Roulettes, siehe Boule (Glücksspiel) die Ratsversammlung in antiken griechischen Städten, siehe Bule eine Gemeinde im… …   Deutsch Wikipedia

  • Boule — Boule, Boulework Boule work , n. Same as {Buhl}, {Buhlwork}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Boule — Bou le, n. [Gr. ?.] 1. (Gr. Antiq.) A legislative council of elders or chiefs; a senate. Note: The boule of Homeric times was an aristocratic body of princes and leaders, merely advisory to the king. The Athenian boule of Solon s time was an… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.